Présentation du Saudi French Business Forum

10-12 April 2013 – Presentation of the Franco-Saudi Business Forum

President Hollande to Saudi businessmen: “There are investment opportunities in France and you are welcome there”

At the initiative of Dr. Taufiq Bin Fozan Al Rabiah, Saudi Minister of Trade and Industry, and Mrs. Nicole Bricq, French Minister of Foreign Trade, Medef international organized on April 11 and 12, 2013, at L’Hôtel Intercontinental in Paris – the first Franco-Saudi Business Forum.

A highly symbolic meeting both by the number and rank of personalities who took part in this meeting and by the interest it aroused among economic players, French and Saudi, who all wanted to bring the historic partnership sealed back to life in Paris in 1967 between French President Charles de Gaulle and King Fayçal Ben Saoud.

Trois ministres français, M. Pierre Moscovici, M. Arnaud Montebourg, Mme Nicole Bricq, et leurs homologues saoudiens, dont le Dr Tawfig Al Rabiah, ministre du Commerce et de l'Industrie, ont pris part aux différentes tables rondes pour affirmer leur conviction dans le besoin de redynamiser le partenariat qui lie les deux pays et d'exprimer leur volonté de développer les relations entre la France et l'Arabie Saoudite.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, M. Jean Burelle, membre du Comité exécutif du Medef, et M. Mohamed Ben Laden, président du Conseil d'affaires franco-saoudien, ont tour à tour souligné le potentiel économique et politique de l'Arabie saoudite et de ses principaux rôle dans la stabilité de la région. M. Burelle a souligné l'importance de cette rencontre qui constitue "une formidable opportunité pour les entreprises françaises et saoudiennes d'échanger afin de connaître et d'identifier les différents secteurs de l'économie qui constituent les vecteurs de croissance et de développement des deux pays". , alors que M. Ben Laden a plutôt insisté sur les changements profonds opérés dans le Royaume sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Abdallah Bin Abdel Aziz. Il a notamment rappelé que le royaume saoudien, qui entend « s'intégrer pleinement à l'économie mondiale », dispose d'un territoire qui fait cinq fois la taille de la France et d'une population de 28 millions d'habitants, dont les deux tiers ont moins de 30 ans. Et d'ajouter, « c'est le premier producteur et exportateur mondial de pétrole, sa dette ne représente que 4% de son PIB, alors que son excédent budgétaire est d'environ 15% ». Clôturant son discours sur une note d'humour, M. Ben Laden a indiqué que l'écrivain qui revendiquait l'idée que les trois types d'hommes accomplis créés par l'Arabie saoudite étaient "le guerrier, le poète et le prophète" avait manifestement oublié de mentionner "le homme d'affaire".

Plusieurs tables rondes ont rythmé les deux jours de ce forum, créant autant d'occasions d'aborder les grands enjeux relatifs à la diversification de l'économie saoudienne, au développement durable, aux programmes d'investissement dans les secteurs de l'énergie et du pétrole, de l'agriculture et de l'agroalimentaire, de la santé, des transports et bien sûr le développement du capital humain et les moyens considérables qui sont aujourd'hui déployés dans le domaine de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la formation.

Des hommes politiques, des experts, des chefs d'entreprise et des acteurs économiques majeurs ont à chaque fois présenté leurs analyses, animé des débats, et répondu à des questions à la fois pertinentes et pratiques, mais qui avaient toutes le même objectif, le même but et le même but, à savoir : s'informer, identifier, déterminer un domaine ou un secteur d'activité pour ensuite cibler le partenaire idéal pour s'implanter et se développer sur un nouveau marché à fort potentiel.

A ces différentes tables rondes, on note la forte participation de plusieurs représentants et chefs de grandes entreprises françaises et saoudiennes. C'est notamment le cas, côté saoudien, de M. Abdullatif Al-Othman, gouverneur de la Saudi Investment Authority (SAGIA), du Dr Hasim Yamani, président de KA-CARE, de M. Ali Al Gofais, responsable de la formation à du ministère de l'Éducation, M. Saud Bin Thunain, président de la Commission royale de Jubeil et Yanbu, M. Fahad Abdallah Al-Mubarak, M. Khalid Al-Bauainain, vice-président de l'ARAMCO. Côté français, on note la présence de M. de Margerie, Président de Total, M. Patrice Couvègnes, Administrateur de la Banque Saudi Fransi, M. Olivier Granet, Directeur du Développement chez Accord, M. Philippe Laurent, Administrateur d'Egis Industrie , M. Jean Lemierre, Président du Centre d'Etudes du CEPII, M. Luc Oursel, Président d'Areva, M. Henri Proglio, Président d'EDF.

Précédent L'Art de Vivre à la Française en Arabie Saoudite

Un grand merci à nos Membres Bienfaiteurs

CAFS KSA © 2023. Tous droits réservés

Vérifié par MonsterInsights