Le CAFS organise une conférence de presse

13 septembre 2015 – Conférence de presse organisée par le Saudi French Business Council (CAFS), en préparation du Saudi French Business Forum et pour annoncer le lancement du nouveau site CAFS. La CAFS était représentée par son Président, le Dr Mohamed Ben Laden.

Discours du Dr Ben Laden :


Je voudrais tout d'abord remercier Son Excellence l'ambassadeur d'avoir accueilli cette réunion et tous les journalistes pour leur présence. Il est important de dire que le deuxième Forum des opportunités d'affaires est organisé par le ministère du Commerce et de l'Industrie et avec la collaboration active du Conseil des chambres saoudiennes et du Conseil saoudo-français des affaires CAFS. Je tiens également à remercier tous les organisateurs français du Ministère de l'Economie et des Entreprises pour les efforts déployés pour faire de ce Forum une réussite. Je dois dire que le premier Forum tenu en 2013 a abordé les besoins du Royaume en projets d'infrastructures. Il était clair que la France avait une part importante dans ces projets, par exemple et sans s'y limiter, les projets de transport public de Riyad, y compris le métro et les bus, les travaux d'approvisionnement en eau à l'échelle du Royaume.

Mais les titres de notre prochain Forum, en plus des précédents, pour les projets énergétiques, reflètent l'approche actuelle du Royaume et ses politiques économiques en matière de:

  • La diversification des sources de revenus par l'expansion de la base industrielle et économique.
  • L'utilisation des nouvelles technologies et de l'information et leurs implantations.
  • Passer à une économie fondée sur la connaissance.
  • Offrir une formation et une éducation de qualité pour créer des opportunités d'affaires pour la jeunesse saoudienne.
  • Prendre soin des petites et moyennes entreprises car elles sont la pierre angulaire de la structure économique.

Je laisserai les détails du Forum à M. Roman Keraval pour citer les noms de quelques participants des deux côtés.

Je voudrais parler du rôle des Business Councils en général et du Saudi French Business Council en particulier comme lien entre les milieux d'affaires des deux pays.

Développer et renforcer les relations entre les deux communautés de travail et informer les représentants et les participants des deux côtés sur les opportunités économiques.

Encourager les exportations, échanger des biens et des services et organiser des expositions dans les deux pays.
Coopérer et communiquer avec les parties responsables des deux pays pour améliorer l'atmosphère de coopération et faire face aux obstacles perturbant les affaires de différentes manières
.

(Je voudrais vous rappeler que lors de la rencontre entre son Excellence, le Ministre du Commerce et de l'Industrie Dr. Tawfiq AlRabiah et le Ministre français des Affaires étrangères, en juin de l'année dernière à travers les travaux du comité mixte, son Excellence Dr.Tawfeek a parlé sur la difficulté d'obtenir un visa Schengen pour les hommes d'affaires, la lenteur de la procédure d'examen de sa demande et de sa validité.Le Ministre M. Laurent Fabius s'est immédiatement adressé à son Excellence pour délivrer des visas de cinq ans, soit tant que le passeport est valide et elle a été immédiatement appliquée. J'espère que le Royaume avancera dans ce sens pour faciliter l'obtention de visas pour les hommes d'affaires français et permettre des séjours commerciaux d'un ou deux ans à entrées multiples au profit du secteur des affaires des deux pays.

Encourager la construction de projets économiques dans les deux pays en identifiant les meilleures sources de financement disponibles et en offrant des services aux hommes d'affaires intéressés par ces projets.
Travailler à régler de manière amicale les différends commerciaux qui peuvent survenir entre hommes d'affaires des deux pays.

Développer des programmes de formation continue, des transferts de technologies et de connaissances.
J'ai un message pour les hommes d'affaires saoudiens : il ne fait aucun doute que si la France est le premier marché de la région, nous ne devons pas le voir uniquement sous cet angle. La France est aussi un pays industriel développé qui est prêt à faire des affaires dans notre monde arabe et offre des opportunités d'investissement qui peuvent être utilisées dans le Royaume.

D'un autre côté, mon message aux hommes d'affaires et aux entreprises françaises serait que le plus grand marché de la région est le Royaume. Les incitations offertes par notre gouvernement pour financer des projets industriels sont les meilleures par rapport aux pays voisins, le taux d'imposition pour les investisseurs étrangers est fractionnaire et constant, et décrire tous les aspects positifs serait une tâche longue. Mon conseil à nos amis français est d'être sur le terrain et de diriger leurs administrations et entreprises près de leurs clients, c'est-à-dire ici dans le Royaume et non depuis la France ou des administrations régionales en dehors du Royaume. Ils doivent également comprendre la vision future du Royaume pour son économie et ses priorités afin de rendre nos réunions utiles pour les deux pays..

Enfin, au nom de mes collègues du Saoudo-Franco Business Council, et conformément au nouveau Règlement exécutif des Conseils d'affaires étrangers, je souhaite annoncer que le site CAFS du Saudi French Business Council sera lancé pendant le Forum. l'adresse est www.cafs.org.sa.

En plus de l'actualité du conseil, de sa présentation, de ses membres et de son agenda, nous avons souhaité que ce site participe à offrir aux étudiants saoudiens qui étudient en France ou qui y ont terminé leurs études la possibilité de déposer leur CV personnel sur le site du CAFS en cas de recherche d'un emploi ou d'un stage d'été dans des entreprises françaises du Royaume, car certaines universités insistent sur la formation des étudiants en entreprise pendant leur cursus scolaire.

Les conjoints français des Français expatriés au Royaume peuvent également déposer leur CV personnel sur le site de la Commune s'ils sont à la recherche d'un emploi.

Bien sûr le site est en français pour l'instant, mais il sera lancé en trois langues : arabe, français et anglais.

Merci pour votre attention.

Précédent Le CAFS se réunit à Paris pour la visite de SE le ministre saoudien du Commerce

Un grand merci à nos Membres Bienfaiteurs

CAFS KSA © 2023. Tous droits réservés

Vérifié par MonsterInsights